Jackson Bender reconnu pour ses bonnes actions

Stephen Blais, conseiller de Cumberland, et le maire Jim Watson ont remis à Jackson Bender une lettre de reconnaissance pour sa contribution exceptionnelle au programme des déjeuners de l’école publique Heritage.

« Les actions désintéressées de Jackson et son altruisme font de lui un résident modèle de Navan, affirme M. Blais. Notre communauté a la chance d’avoir Jackson, il est comme d’autres résidents de Navan qui ont tant contribué au Village. »

Jackson a été nommé par les membres de la communauté de Navan pour participer au projet « Un 150 qui compte » de la RBC, qui remet aux personnes nommées 150 $ à utiliser comme bon leur semble à condition que les fonds servent pour améliorer la communauté.

« Nous avons entendu parler de l’incroyable sens communautaire de Jackson, et on s’est dit : « C’est notre gars », de dire Bonnie Bergeron, gestionnaire à la RBC et résidente de Navan. Nous voulons que ce projet mette en branle un mouvement national de jeunes faisant de bonnes actions qui inspireront les autres et aideront à célébrer le 150e anniversaire du Canada. »

Jackson a obtenu de diverses associations communautaires (Navan Lions, Nifty Fifty, Women’s Institute) ainsi que du magasin JR Bradley et de simples citoyens qu’ils versent un montant équivalent à son don. Il a donc transformé son don original de 150 $ en un don de 910 $, qui a été remis au programme des déjeuners de l’école publique Heritage.

« C’est agréable d’être reconnu, mais je suis encore plus heureux de pouvoir redonner à la communauté, de dire Jackson. Avec toute cette attention accordée au programme des déjeuners de l’école Heritage, peut-être que les gens donneront plus à ce programme. »

Jackson est membre actif de la communauté de Navan depuis plus de six ans. Il a parlé de l’histoire de Navan au maire et au conseiller Blais, a d’innombrables heures de bénévolat à son actif avec les Cumberland Lions et il figure au tableau d’honneur de son école.

« C’est incroyable de voir tout ce qu’il a accompli à son âge. J’ai hâte de voir ce qu’il nous réserve à l’avenir », ajoute M. Blais.