Ralentir

Stephen Blais dévoile la campagne de sécurité routière « Je m’arrête, vous aussi »

Stephen Blais dévoile la campagne de sécurité routière « Je m’arrête, vous aussi »

Le conseiller municipal Stephen Blais a dévoilé aujourd’hui la campagne de sécurité routière « Je m’arrête, vous aussi » à l’école élémentaire Maple Ridge d’Orléans.

« Je m’arrête, vous aussi » est une campagne de prévention du Programme d’amélioration de la sécurité des routes à Ottawa, qui vise à rappeler aux automobilistes l’importance de s’immobiliser lorsqu’ils croisent un autobus scolaire dont les feux clignotent et dont le signal d’arrêt est déployé.

« Nous sommes tous d’accord pour dire qu’il est inexcusable de dépasser un autobus dont le signal d’arrêt est déployé, affirme le conseiller. Il s’agit d’une grave infraction au Code de la route qui met la vie des enfants en danger. »

Des panneaux routiers de 0,9 mètre sur 1,8 mètre (3 pieds sur 6 pieds) seront installés dans le district Est de la ville pour inciter les gens à s’immobiliser devant les autobus scolaires. De plus grands panneaux seront installés de façon permanente plus tard ce printemps.

« Dans la région d’Ottawa, il y a un très grand nombre de voitures qui ne s’immobilisent pas malgré les feux rouges des autobus scolaires, explique Kathleen Both, propriétaire de la ligne d’autobus M.L. Bradley. Je salue chaleureusement le conseiller Stephen Blais pour ses efforts visant à améliorer la sécurité de nos plus précieux et vulnérables passagers. »

Le Programme d’amélioration de la sécurité des routes à Ottawa est le fruit d’un partenariat entre le Service des incendies d’Ottawa, le Service paramédic d’Ottawa, le Service de police d’Ottawa, Santé publique Ottawa et le Service des travaux publics. Ces derniers se sont engagés à prévenir, voire à éliminer les décès et les blessures graves causés par des accidents de la circulation sur le territoire de la Ville, en favorisant un changement de culture, l’engagement communautaire et un environnement routier sûr et durable.

Copyright © 2017 Stephen Blais